État liquide / Télépathie 
installation sonore pour 5 haut-parleurs
2001

exposition City Sonics, Transcultures, Beaux-Arts Musée, Mons, 2007

État liquide / Télépathie (Telepathy) – version avec sous-titres anglais
exposition Homo Ludens Act III, Motive Gallery, Amsterdam, 2012

Les heures creuses 

L’installation État liquide/Télépathie articule deux plans sonores.
Sur le palier d’un musée, à cheval entre l’extérieur et l’intérieur, quatre haut-parleurs posés irrégulièrement au sol orientés vers le haut diffusent la pièce État liquide, comme un parterre sonore et musical (a mélodie répétée de gouttes d’eau et d’un martèlement métallique).
À l’entrée du bâtiment, à l’intérieur d’un sas vitré, un cinquième haut-parleur sur socle diffuse la pièce sonore Télépathie, pour voix seule (une femme parle au téléphone à une autre personne que l’on n’entend pas).
Les deux plans sonores, la voix et la boucle musicale, s’additionnent lorsque nous franchissons le seuil et entrons dans le musée.

extrait

extrait

hiuhuu

hiuhuu

BAM, Mons, 2007 – photos D.P.


extrait

version avec sous-titres

État liquide/Télépathie (Telepathy). Dans la première partie de l’espace
de la galerie, les quatre haut-parleurs au sol pour le parterre sonore et
musical. Plus loin, dans une autre partie de la galerie, à la fin du parcours
de l’exposition, un haut-parleur sur socle diffuse la voix. Les deux plans
sonores s’additionnent lorsque nous accédons à l’espace avec la voix.
Troisième étape du parcours, trait d’union entre les deux couches sonores
mais aussi entre l’écoute et la lecture, un écran fixé au mur diffuse la
traduction (ici en version anglaise) sous-titrée et synchrone des paroles.
Traduction en anglais de Miles Hankin.

 

Motive Gallery, Amsterdam, 2012 – photos Mike Bink (avec oeuvre au mur de Pak Sheung Chuen)


ffff

à propos

– article de presse Quotidien de l’art n°1749, « Le FRAC Occitanie acquiert une œuvre… » par Marine Vazzoler, 2019

ddd