La question est posée
installation sonore pour 14 haut-parleurs et 2 écrans
2020

La question est posée (We’re asking the question) – version avec traduction en anglais
exposition Anticorps, Palais de Tokyo, Paris, 2020

version pour 8 haut-parleurs
exposition Contre-vents, Le Grand Café, Saint-Nazaire, 2019

version radiophonique
ARTE Radio, 2020

Les heures creuses 

La question est posée est une œuvre à part parce que les voix sont issues d’un matériau préexistant que je n’ai pas enregistré moi-même. Elle fait suite à une première invitation de François Piron et Guillaume Désanges – pour l’exposition Contre-vents, Solidarités ouvrières, étudiantes et paysannes dans l’Ouest de la France : une généalogie en 2019 – de travailler avec des extraits sonores de films documentaires militants des années soixante-dix et quatre-vingt.
La composition est un collage vocal, bruitiste, affectif et musical qui compose une figure suggestive et intemporelle de la lutte. En 2020, j’en ai fait une version radiophonique courte pour ARTE Radio, puis je l’ai développée et adaptée aux dimensions de l’agora du Palais de Tokyo avec une installation pour 14 haut-parleurs et 2 écrans.
Faisant figure d’introduction de l’exposition, l’installation se répand dans l’agora de façon diffuse et saccadée. Pour cette version, quatorze haut-parleurs, fixés aux murs à différentes hauteurs dans la rotonde et sur un promontoire, diffusent différentes couches sonores : les voix anonymes, individuelles et collectives, empruntées au corpus de films documentaires (témoignages, extraits d’entretiens, paroles sur le vif, harangues et discours au mégaphone, slogans, cris, manifestations de groupe) et d’autres sons abstraits, éléments musicaux issus de ma composition (ondes, fréquences, éclats métalliques ou électriques).
Les couches sonores, entrecoupées de longs silences, sont éparpillées dans l’espace, isolées les unes des autres sur les différents haut-parleurs ou rassemblées, mixées par addition, distribuant les fragments selon les pleins et les vides de la composition et de la spatialisation.

version avec traduction

La question est posée (We’re asking the question).
Sur les deux côtés du promontoire, deux écrans vidéos fixés aux murs en face à face, diffusent les sous-titres synchrones de la double transcription (version française et version anglaise) des sons et des paroles.
Traduction en anglais de Michael Angland.

ffff

ffff

Merci aux cinéastes et ayants-droits pour leur aimable autorisation.
Avec les extraits sonores des films de Soazig Chappedelaine & René Vautier (Quand les femmes ont pris la colère – 1977), Armand Gatti (Le baille le train la moëre – 1976), Daniele Jaeggi (C’est tout pour nous et vous – 1974), Nicole Le Garrec (Plogoff, des pierres contre des fusils – 1980), Nicole Le Garrec & René Vautier (Quand tu disais Valery – 1975), Jean-Louis Le Tacon (Voici la colère bretonne : la grève du Joint Français – 1972, Bretonneries pour Kodakrome – 1974, La Marche au Larzac vue d’un oeil breton – 1975), Jacques Loiseleux (La Parcelle – 1969), Carole Roussopoulos (Les Travailleuses de la mer – 1985), René Vautier (Marée noire et colère rouge – 1978), et d’un enregistrement de Bruno Serralongue à Notre-Dame-des-Landes, 2016.

hiuhuu

photos Aurélien Mole (6, 7, 8, 9 : avec oeuvre sur le mur du fond de Carolyn Lazard)


ffff

extrait avec écran – version française


ggg

extrait avec écran – version anglaise


fff

à propos

entretien vidéo avec François Piron et Yoann Gourmel, commissaires de l’exposition Anticorps, Palais de Tokyo, Paris, 2020
entretien écrit avec François Piron et Yoann Gourmel, inédit, 2020
– notes du travail en cours, squelette du mardi, mercredi traduction, website my own documenta, 2020

ffff