Les liens en sourdine
installation sonore pour 2 haut-parleurs
2011

Les liens en sourdine (Attenuated bonds) – version avec sous-titres anglais
exposition personnelle gb agency, Paris, 2011

Les heure



Les liens en sourdine est issue de l’œuvre Quant-à-soi, qui a déjà engendré de multiples versions à propos de la notion de liens invisibles, parmi lesquelles Aloof, Proche, très proche, La main coupée, Les liens invisibles.
Il s’agit d’une installation sonore pour deux haut-parleurs et sous-titres. Un haut-parleur sur socle, placé dans la première salle diffuse une voix de femme. Derrière chacune de ses paroles, un cri, provenant du lointain, est diffusé de façon exactement synchrone.
Les deux présences sonores sont symétriques, opposées comme deux aimants qui se repoussent. Diffusées de part et d’autre de la galerie, comme les pile et face d’une pièce de monnaie, mais dont la tranche serait distendue ; nous circulons dans l’intervalle de ces deux choses qui s’opposent, devant quitter l’un pour découvrir l’autre.

version avec sous-titres

Les liens en sourdine (Attenuated bonds).
À équidistance des deux sons, un écran diffuse la traduction écrite et synchrone des paroles.
Traduction en anglais de Miles Hankin.

extrait

extrait

hiuhuu

hiuhuu

photos Marc Domage


dddd

à propos

captation vidéo gb agency, Paris, 2011

ddd