Mon possible
installation sonore pour 10 haut-parleurs
2006

exposition personnelle, Le Confort Moderne, Poitiers, 2006

Les heures creuses 


L’installation Mon possible est une oeuvre composite qui occupe un bâtiment dans son entier et prend place dans un immense espace découpé en sept parties, ouvertes les unes aux autres.
Des sons de ballons entrecoupés de silences (première version de la pièce Les ballons) diffusés par quatre haut-parleurs en hauteur et à certains coins – figurant les grandes diagonales – font sonner le lieu et définissent la temporalité et les distances par les allers-retours, les échos et les rebonds créés dans les espaces fortement réverbérés.
En alternance avec ces séquences de ballons, dans le creux des autres parties de l’espace, quatre autres haut-parleurs fixés à mi-hauteur diffusent plusieurs éléments musicaux (fréquences, martèlements métalliques, stridences), et emplissent par fractions les volumes.
Enfin, deux haut-parleurs, positionnés à hauteur d’oreille dans les seuls parties feutrées du lieu, l’un en plein jour, l’autre dans un espace totalement noir, diffusent les voix et les récits, ponctuant et conduisant les musiques à distance.

extrait

extrait

hiuhuu

hiuhuu

photos Guillaume Chiron


dddd

document
fffff

                                                                             affiche – graphisme Le Confort Moderne et D.P.

ffff


à propos

– essai « Un hangar métaphysique » par Paul-Emmanuel Odin, La Compagnie, Marseille, 2006

jjjj