Un faible pour le lac
performance sonore pour 2 haut-parleurs
2006/2015

face à un paysage
durée 45 minutes

Programmation Habiter le lieu, Prieuré St-Cosme, Tours, 2021 (dans un parc)
Bibliothèque François Villon, Paris, 2019 (face à la rue)

Bois de sculptures, CIAP, Île-de-Vassivière, 2015 (face à un lac)
Festival GMEM, parc Campagne Pastré, Marseille, 2013 (au milieu des arbres)
abbaye de Maubuisson, Saint-Ouen-l’Aumône, 2009 (dans un parc)
Festival Ondulations, Transat Vidéo, Saint-Laurent-de-Tergatte, 2006 (face à un lac)

iiiiiiii

Un faible pour le lac (ou autre titre) est une séance d’écoute en plein air. 
Le public est assis, rassemblé devant deux haut-parleurs et face à un paysage. L’écoute, frontale, stéréo, distraite ou concentrée, environnementale et narrative, prend appui sur la contemplation du lieu. Les voix, les éléments sonores et musicaux, les silences, entretiennent une relation de rupture, de dialogue et de hasard avec les sons naturellement ou accidentellement produits par le lieu et le lointain. Plusieurs pièces sonores et paysagères se succèdent dans un long récit fragmenté et ouvert.

dddd

1 Île-de-Vassivière  photo Muriel Meunier / 2 abbaye de Maubuisson – photo D.P. / 3 St-Laurent-de-Tergatte  photo D.P.


dddd

La diffusion peut également avoir lieu face à un paysage urbain,
depuis un point de vue privilégié.

ddd

bibliothèque François Villon, Paris  photo Philippe Diaz

ggggg