Courants d’air
installation sonore pour 5 haut-parleurs
2017

exposition personnelle Courants d’air, Micro Onde, centre d’art de l’Onde, Vélizy-Villacoublay, 2017

Les heures creuses 

L’installation Courants d’air articule deux plans sonores liés à deux espaces contigus du centre d’art. Un espace qui a le statut d’un extérieur, immense et résonnant : la rue dite traversante, et un espace considéré comme intérieur, petit et feutré : la boîte noire (habituellement consacrée aux oeuvres vidéos). 
Première couche de l’oeuvre, dans la rue traversante, quatre haut-parleurs fixés aux murs à différentes hauteurs et à grande distance les uns des autres, diffusent une série de bruits en éclats de quelques secondes, entrecoupées de longs silences. Ces micro perturbations, apparitions vives et soudaines traversent l’espace et dessinent des trajectoires par zigzags et rebonds. Seconde couche, dans la boîte noire, un cinquième haut-parleur diffuse à hauteur d’oreille des voix : une succession de paroles en pointillés, découpées, hachées, bégayées, suspendues jusqu’à résolution. 
Pour la personne qui visite l’exposition et qui construit sa propre écoute par ses déplacements, un mixage et une relation de montage et de connexion s’opèrent, à l’approche puis à l’intérieur de la boîte noire, entre les deux couches, entre les voix à l’intérieur (proche) et les sons de la rue traversante (lointain). Entre les syllabes, les mots, les phrases (corps de texte) et les bruits, les résonances (ponctuations). De multiples combinaisons et liens se révèlent alors, un récit possible peut commencer. 

extrait

extrait

hiuhuu

hiuhuu

photos Aurélien Mole


ddd

à propos

– guide de visite de l’exposition Courants d’air, entretien avec Marie Dernoncourt, Micro Onde, 2017
– article de presse Zéro deux, hiver, « Dominique Petitgand, Courants d’air » par Anne-Lou Vicente, 2017

dddd