Le sens de la mesure
installation sonore pour 5 haut-parleurs
1997

exposition L’emprise du lieu, Domaine Pommery, Reims, 2007 (cur. Daniel Buren)

Le sens de la mesure (Das richtige Maß) – pour 5 haut-parleurs et sous-titres allemands
exposition Best of Kunstpreis Robert Schuman, Kunstakademie, Trier, 2007

Le sens de la mesure (Sense of proportions) – bilingue fr./angl. pour 6 haut-parleurs
exposition Various Small Fires, MA Curating, Royal College of Art, Londres, 2007

Le sens de la mesure (Sense of proportions) – bilingue fr./angl. pour 2 haut-parleurs
Sunday Art Fair, Motive Gallery, Londres, 2010
exposition A Fold in the Fabric, LMAKprojects Gallery, New York, 2006
exposition personnelle Audio in the elevator, Art in General, New York, 2006 (cur. Anthony Marcellini)

version pour 1 haut-parleur
exposition Best of Prix d’Art Robert Schuman, École des Beaux-Arts, Metz, 2008
exposition Les heures claires, MONUM, Villa Savoye, Poissy, 2002 (cur. Frank Lamy)

ffff

version pour 5 haut-parleurs

L’installation Le sens de la mesure est composée de fragments sonores répétés qui permutent et se lient les uns aux autres grâce à leur résonance dans l’espace. Cette œuvre n’a ni début ni fin : on ne peut en faire le tour. La version pour cinq haut-parleurs est une adaptation bruitée et musicalisée de la pièce du même nom, à l’origine pour une voix seule.
Elle est composée de voix, de sons et de silences diffusés sur cinq haut-parleurs disposés d’un bout à l’autre de deux parties d’un grand espace, en vis-à-vis : d’un côté, un haut-parleur sur socle diffuse la voix, de l’autre, quatre haut-parleurs au sol, délimitant un champ, diffusent les autres sons.
La voix est un point fixe qui se fait déjà entendre aux alentours, dans les espaces voisins, nous nous en approchons à l’oreille et comprenons vraiment le sens des paroles une fois dans l’installation. La voix : une femme parle de sa relation perturbée au temps, à l’orientation et à la mesure. Une seule longue phrase qu’on entend fragment par fragment, entrecoupés de silences de différentes durées. La durée des silences est en relation avec l’espace choisi : la réverbération du lieu, la portée des sons, la respiration de l’œuvre dans l’espace.
Les autre sons sur les quatre autres haut-parleurs sont concrets et indéterminés : rumeurs, vibrations, chantonnements, éléments musicaux, ces séquences de quelques secondes sont juxtaposées, interrompues et reprises. Elles aussi ponctuées de silences, elles instituent un dialogue avec la voix (dans les creux de la phrase) mais aussi avec les autres sons produits naturellement ou accidentellement dans le lieu (par mimétisme ou contrepoint involontaire).

 

extrait 1 pour 5 haut-parleurs

extrait

hiuhuu


version pour 5 haut-parleurs avec sous-titres

Le sens de la mesure (Das richtige Maß), version avec traduction allemande, prend place dans un espace, en forme de H : une partie centrale et quatre côtés en périphérie. Elle distribue l’écoute en deux plans sonores : un fond et une figure. Dans la partie centrale, un haut-parleur sur socle, légèrement décentré : la voix (la figure). Dans les parties périphériques, quatre haut-parleurs au sol et orientés vers le haut. Ils délimitent un champ (le fond). Le fond et la figure interagissent selon une logique cachée.

Sur le côté, un écran diffuse la traduction (en allemand) synchrone des paroles (en français).
Traduction en allemand de Ruth Kaaserer.

Kunstakademie, Trier, 2007 – photos D.P.


hhh


version bilingue français/anglais
pour 6 haut-parleurs

Le sens de la mesure (Sense of proportions). Pour cette version bilingue, à quelques pas de la voix française, est ajoutée la voix d’un traducteur qui traduit en anglais, répète en décalage et commente ses propos en style indirect.
L’installation prend place dans un espace à deux niveaux, ouverts l’un à l’autre. Elle articule les deux plans sonores et découpe l’écoute en deux temps. Au rez-de-chaussée, les quatre haut-parleurs pour les bruits et les éléments musicaux sont fixés aux murs. Au sous-sol, les deux autres pour les deux voix sont posés sur socle. Ils ne sont pas en vis-à-vis, le second regarde le premier qui, lui, regarde vers le centre de l’espace.
Les sons du premier niveau, qui se font entendre au sous-sol comme un lointain, prennent l’aspect d’une sous-couche qui interagit à distance avec les voix.
Traduction orale en anglais de Peter O’Brien.

extrait

extrait 2 bilingue français / anglais

extrait 2 version bilingue français/anglais

extrait

ffff

ffff

Royal College of Art, Londres, 2007 – photos 1-4-7 David Pearson / 2-3 Dominic Sweeny / 5-6 Laurent Montaron


ffff

version bilingue français/anglais
pour 2 haut-parleurs

Le sens de la mesure (Sense of proportions).
Pour cette version stéréo, les deux voix (française et anglaise) sont diffusées sur deux haut-parleurs sur socle orientés non symétriquement.

Sunday Art Fair, Motive Gallery, Londres, 2010 – photo Andy Keate

ddd

LMAKprojects Gallery, New York, 2006  – photos D.P.


gggg

version pour 1 haut-parleur

Version pour voix seule et silences.
Un seul haut-parleur sur socle, comme un point localisé dans l’espace, point stratégique duquel la voix peu se faire entendre dans tout le lieu. La voix est un pointillé, entrecoupé de longs silences, qui rayonne, règle et dérègle les alentours.

extrait 3 avec voix seule

ggggg

ggggg

ggggg

1-3 École des Beaux-Arts, Metz, 2008 – photos D.P. / 4 Villa Savoye, Poissy, 2002 – photo Marc Domage


gggg

document

flyer


dddd

à propos

transcription de la version bilingue français/anglais, RCA, Londres, 2007
– catalogue de l’exposition Various Small Fires, textes de Ellen De Wachter, Christophe Gallois, RCA, Londres, 2007, angl.
– catalogue de l’exposition L’emprise du lieu, texte de D. Petitgand, H.S. Beaux-Arts Mag, Pommery Reims, 2007, fr./angl.
catalogue de l’exposition Fold in the Fabric, texte de Sara Riesman, LMAKprojects, New York, 2006, angl.
– article de presse artforum.com, « A Fold in the Fabric » par Lauren O’Neill-Butler, New York, 2006, angl.

ffff