Mes écoutes
2017

version vidéo
exposition personnelle Documentation éparpillée, EMBA-galerie Manet, Gennevilliers, 2018

exposition Où sont les sons ?, Centrale for contemporary art, Bruxelles, 2017 (cur. Nicole Gingras)
exposition Brouhaha, Le Granit, Belfort, 2017 (cur. Mickaël Roy)
Festival Musique Action, CCAM-Scène Nationale, Vandoeuvre-lès-Nancy, 2016
exposition personnelle Il y a les nuages qui avancent, CIAP, Île-de-Vassivière, 2015
exposition personnelle L’oreille interne, gb agency, Paris, 2013

version papier
exposition Ellipse, galerie Circuit, Lausanne, 2019

exposition personnelle Le fil conducteur, gb agency, Paris, 2017
exposition personnelle La fréquence du secteur, La Compagnie, Marseille, 2017 (cur. Paul-Emmanuel Odin)

extrait

version vidéo

Mes écoutes
est une œuvre muette.
Accroché au mur, un écran vidéo diffuse les uns après les autres, le temps nécessaire à la lecture de chacun, une suite de 152 textes courts, en lettres blanches sur fond noir.
Il s’agit d’un projet que j’ai commencé en 2004, l’ensemble exposé est la version la plus récente à ce jour, 152 textes d’un projet en cours. Chaque texte décrit comment dans ma propre vie j’écoute. Je suis l’auditeur qui dit je : un événement miraculeux, un comportement habituel, un souvenir, un état, en mémoire ou décrit sur l’instant.
Il s’agit de décrire le plus simplement et précisément possible une situation d’écoute. Une situation dans laquelle le lieu, la disposition mentale ou physique de la personne qui écoute, importent autant, sinon plus, que la description du son lui-même (je postule le son comme non représentable et déplace la réflexion sur ses effets et sa réception). Une situation pour laquelle je n’essaye pas d’être exhaustif mais où je peux me concentrer sur un point de détail, et qui parfois reste bloquée sur une interrogation.
Chaque texte comporte un titre, est autonome et en même temps partie constituante d’un tout (c’est toujours ainsi que je procède : je fabrique des miniatures dont je pense en même temps l’autonomie et la place qu’elles peuvent occuper dans un ensemble). Un tout qui se constitue au fil des ans, par addition et sans plan préalable.
Cette présentation de longue durée sur écran apparaît sans début ni fin, et propose, à la différence des installations sonores qui requièrent une écoute mobile, une lecture immobile sur un banc.

hiuhuu

1 EMBA-Manet, Gennevilliers, 2018 – photo Margot Montigny / 2 La Centrale, Bruxelles, 2017 – Philippe de Gobert / 3 CIAP Vassivière, 2015 – Aurélien Mole / 4 gb agency, 2013 –  Marc Domage


fff

version papier

Chacun des 152 textes est imprimé sur une feuille A4 et l’ensemble forme une pile, sans attaches, posée à plat sur une table ou un présentoir, et en consultation libre.

dddd

1 gb agency, 2017 – photo Aurélien Mole / 2 La Compagnie, Marseille, 2017 – Mathieu Mangaretto


ggg

extraits version vidéo

hhh


hhh

extraits publiés

– livre Une idée du Nord, de Pascale Cassagnau, Beaux-Arts de Paris éditions, 2015
– livre Sommeil léger, co-édition EPCC ESBA TALM site d’Angers/Le Gac Press, 2014
– livre La tentation du son, direction Kaye Mortley, Phonurgia Nova éditions, 2013

– revue Le Quai n°15, École Supérieure d’Art de Mulhouse, 2008
catalogue de l’exposition Small Various Fire, Royal College of Art, Londres, 2007, angl.
Revue & Corrigée n°72, 2007
– Revue & Corrigée n°71, 2007
Revue & Corrigée n°70, 2007
 Revue & Corrigée n°69, 2007

Journal des Laboratoires d’Aubervilliers – Special Issue, 2007, angl.
Journal des Laboratoires d’Aubervilliers, 2006


fff

à propos

entretien avec Églantine Mercader, exposition Le fil conducteur, gb agency, Paris, 2017, fr./angl.
entretien avec Jérôme Noetinger, magazine Revue & Corrigée n°73, 2007
hhh