L’autre fréquence
installation sonore pour 8 haut-parleurs
2024

exposition Le son de l’énergie, Théâtre de Privas, 2024 (cur. Hervé Birolini/Cie Distorsions)

L’autre fréquence est une exception (de même nature que celle concernant À la merci) : à la différence des autres œuvres, dont le matériau de départ est un ensemble de paroles improvisées et enregistrées sans intention préalable, cette pièce prend appui sur un texte : La fréquence du secteur — texte que j’ai écrit, à l’origine, pour une autre destination que cette installation sonore (livret du projet Tesla, à l’initiative d’Hervé Birolini).

Une longue phrase, portée par une nouvelle voix, répétée mot par mot à l’enregistrement, découpée au montage, désarticulée, entrecoupée de silences et mise en relation avec d’autres sons également fragmentés et désarticulés. Formant une suite de séquences éparpillées et mises en espace sur un ensemble de huit haut-parleurs.

L’installation sonore met en relation deux couches sonores, l’une centrale, l’autre périphérique, qui interagissent dans l’une des moitiés de la galerie d’exposition.

La première couche sonore est le texte porté par la voix. Cette voix est diffusée sur un haut-parleur à l’intérieur de l’espace central et feutré d’une boîte noire, habituellement réservée aux projections. Ces mots en pointillé sont mis en tension, dans un jeu de synchronisme à distance, de mixage et de réverbération (naturellement produite par le lieu) avec la seconde couche sonore diffusée, elle, sur un ensemble de six haut-parleurs fixés à différentes hauteurs des murs à l’extérieur de la boîte vocale, et d’un septième posé au sol — comme une extension au lointain — à l’autre bout de la salle d’exposition.

La seconde couche sonore est constituée de fréquences électriques, d’ondes, de bruits d’objets manipulés, d’ambiances urbaines et de quelques notes de musique. Ces éléments, découpés également en éclats et suspendus dans le vide, qui s’additionnent, s’échangent à distance et jouent avec la résonance du lieu, constituent tour à tour, selon le moment et la position de l’écoute, un accompagnement, une ceinture sonore, une alternative ou une caisse de résonance pour les mots et la voix. 

extrait

extrait

ddddddd

extrait

galerie du Théâtre de Privas, 2024 – photos  D.P.


ddd

document

extrait du texte et des découpes du montage


ddd

à propos

– extraits entretien avec Hervé Birolini et Laurent Sellier, Théâtre de Privas, 2024 (lien à venir)
hhhhhh